Consommation : les prix à la caisse restent stables

Le célèbre panier de la ménagère au coeur d'une enquête ce mercredi 12 avril. L'an passé, les prix de l'alimentation sont restés stables, mais les producteurs ont quant à eux encore perdu de l'argent.

FRANCE 2

Vivre décemment de leur travail, une revendication constante des agriculteurs. Mais en 2016, ils sont encore les grands perdants du panier de la ménagère. Car si les prix alimentaires sont relativement stables, quasiment aucune filière agricole n'a couvert ses coûts de production. C'est particulièrement le cas pour la viande bovine ou encore les céréales.

Un grand gagnant

En moyenne, sur un euro que nous dépensons à l'achat, sept centimes seulement de la valeur ajoutée leur reviennent. La grande distribution elle ne rogne que peu sur ses marges. Si elle perd de l'argent au rayon boucherie ou produit de la mer, elle se rattrape sur la volaille ou encore la charcuterie, avec des marges impressionnantes sur le jambon, notamment de 40 à 50%. Des réalités invisibles pour le consommateur, grand gagnant, qui bénéficierait de prix à la caisse relativement stables grâce notamment à la forte concurrence entre les grandes surfaces.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un supermarché à Thionville (Moselle), le 27 mars 2015.
Un supermarché à Thionville (Moselle), le 27 mars 2015. (MAXPPP)