Accident de chasse : deux chasseurs jugés pour homicide involontaire à Cahors

Publié Mis à jour
Accident de chasse : deux chasseurs jugés pour homicide involontaire à Cahors
Article rédigé par
I.Delion, D.Breysse, F.Pelé - France 2
France Télévisions
Un procès très attendu s'est ouvert dans la matinée du 17 novembre au tribunal de Cahors. Celui de deux chasseurs suite à la mort d'un jeune homme de 25 ans qui coupait du bois dans son jardin. Le chasseur pensait que c'était un sanglier.

Mis en examen pour homicide involontaire, un chasseur et un directeur de battue doivent répondre de la mort d’un jeune homme de 25 ans, Morgan Keane. La victime a été touchée par un tir mortel alors qu’il coupait du bois dans son jardin le 2 décembre 2020. Sans grande visibilité, le chasseur dit avoir visé une masse sombre dans un sous-bois. Aujourd’hui, il reconnaît qu’il n’aurait pas dû tirer.

"Il faut remettre en cause tout un système"

Toute l’organisation de la chasse est au cœur du procès. Les participants n’ont pas reçu ou pas respecté les consignes de sécurité. Ils se trouvaient sur un terrain où ils n’avaient pas le droit de chasser. Pour les amis de la victime, le procès doit être exemplaire. "C’est important qu’on reconnaisse que ce n’est pas la faute d’une seule personne qui a fait une erreur mais qu’il faut aussi remettre en cause tout un système, tout une organisation", espère Audrey Tindilière, du collectif "Un jour, un chasseur". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.