Ce qu'il faut savoir sur les prévisions d'embauche en 2013

Les métiers les plus demandés, les régions les plus dynamiques... Francetv info revient sur les enseignements de l'enquête annuelle de Pôle emploi.

Une agence Pôle emploi à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 25 mars 2013.
Une agence Pôle emploi à Pantin (Seine-Saint-Denis), le 25 mars 2013. (FRED DUFOUR / AFP)

Pôle emploi a publié, mardi 9 avril, son enquête annuelle "Besoins en main-d'œuvre" sur les intentions d'embauche des employeurs en 2013. Quelles sont les prévisions par secteur ? Les régions où le nombre de recrutements augmente ? Voici ce qu'il faut retenir de cette enquête. 

Davantage d'intentions d'embauche 

Pour 2013, Pôle emploi a comptabilisé 1 613 103 projets de recrutements, créations de postes ou remplacements. C'est 0,3% de plus que l'an dernier et c'est une "bonne nouvelle alors qu'on aurait pu s'attendre à une baisse des intentions d'embauche", a souligné auprès de l'AFP Bernard Ernst, directeur Etudes, statistiques et prévisions à Pôle emploi. Ainsi, 18% des entreprises interrogées ont répondu qu'elles prévoyaient au moins une embauche dans l'année. Dans la moitié des cas, il s'agit d'un emploi en CDI ou d'un CDD de plus de six mois.

 

On recherche des serveurs et des agents d'entretien

Sur les 1,6 million de projets de recrutements pour 2013, 39% concernent des profils en vente et en service, tels qu'agent d'entretien, serveur, cuisinier ou caissier. Cela "illustre le poids structurellement fort des activités touristiques et des services à la personne dans le tissu économique français", explique Pôle emploi. Les profils sociaux-médicaux, qui comprennent les professionnels de l'animation socioculturelle, sont aussi parmi les plus recherchés et représentent 13% des projets de recrutement. 

La catégorie "autres" regroupe principalement des métiers du domaine agricole.

Dans le détail, les quinze professions pour lesquelles le plus de recrutements sont prévus sont, dans l'ordre : cueilleur agricole, agent d'entretien, serveur, professionnel de l'animation, employé de cuisine, ouvrier agricole, aide à domicile ou aide ménagère, aide-soignant, vendeur, employé de l'hôtellerie, cuisinier, employé de libre-service, ingénieur, ouvrier non-qualifié et artiste.

La part des contrats saisonniers reste constante

Comme le montre la liste précédente, les emplois qui recrutent le plus sont souvent des emplois de saison. Ainsi, 35,8% des anticipations d'embauche enregistrées par Pôle emploi pour 2013 sont des contrats saisonniers. C'est beaucoup, mais c'est un peu moins que les années précédentes.

 

Les recrutements vont augmenter dans le sud

La part d’établissements susceptibles d'embaucher progressent dans les régions du sud de la France : +2,7 points en Languedoc-Roussillon, +1,5 point en Midi-Pyrénées, +0,5 point en Aquitaine et +0,3 point en  Provence-Alpes-Côte d’Azur et dans les départements d'Outre-mer, à l’exception de la Guadeloupe. "Ce sont d’ailleurs dans ces régions à dominante touristique ou agricole que la part de recruteurs reste la plus élevée, ainsi que sur la façade atlantique où les taux sont supérieurs à la moyenne nationale", observe Pôle emploi dans son document de présentation

En revanche,  dans une dizaine de régions du centre et du nord-est, la part d'entreprises prêtes à embaucher diminue en 2013,  notamment en Alsace ( -1 point) et dans le Centre (-1,8 point).

Des secteurs peinent toujours à trouver des salariés

Les secteurs dans lesquels les recruteurs anticipent des difficultés à embaucher sont la métallurgie, les industries manufacturières et le secteur du commerce. Les employeurs imputent essentiellement ces difficultés au profil inadéquat des candidats ou à la pénurie de candidats. "La formation des salariés reste le meilleur moyen de remédier à ces difficultés", précise Pôle emploi.

 

Pour son enquête, Pôle emploi s'est appuyé sur les réponses de 395 000 employeurs du privé et d'une partie du public, interrogés fin 2012.

Retrouver l'intégralité de l'étude "Besoins en main-d'œuvre" :