Ce qu'il faut attendre de la grippe l'an prochain

Sur le plateau du 20 heures, le Dr Flaysakier analyse la forte mortalité des personnes atteintes par la grippe cette année et ce qu'on peut envisager pour les prochaines épidémies.

FRANCE 2

La grippe a tué 18 300 personnes de plus que prévu en 2015, avec un virus plus résistant. Faut-il alors craindre un phénomène similaire à l'hiver prochain ? Pour le Dr Flaysakier, "il n'y a aucune raison qu'on se retrouve dans la situation de cette année". Le docteur revient notamment sur l'efficacité du vaccin prescrit par les médecins. "[...] un vaccin qui n'est pas d'une efficacité absolue, mais qui est quand même très efficace", selon lui.

Moins efficace, mais nécessaire

La mutation du virus a en effet eu lieu à un mauvais moment. "Une fois qu'on a fini de fabriquer le vaccin, une fois que tout était en boite, on s'aperçoit que se promène dans la nature un virus muté. Il est trop tard pour ouvrir les boites. Le problème, c'est qu'on se retrouve avec un vaccin qui avait une efficacité maximum estimée à 40%", précise le spécialiste, tout en précisant que malgré le désintérêt des Français pour la vaccination contre la grippe, elle reste nécessaire pour les populations fragiles, notamment les personnes âgées. 

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'épidémie de grippe a battu son plein en février 2015 et a saturé les urgences hospitalières, comme ici à l\'hôpital Saint-Roch de Nice (Alpes-Maritimes).
L'épidémie de grippe a battu son plein en février 2015 et a saturé les urgences hospitalières, comme ici à l'hôpital Saint-Roch de Nice (Alpes-Maritimes). ( MAXPPP)