Canicule : la vigilance orange est étendue à 21 départements

La Bourgogne, le Limousin et Midi-Pyrénées sont les régions les plus concernées par ces fortes chaleurs.

L\'épisode de canicule qui a débuté vendredi 17 août dans le sud-ouest de la France va gagner du terrain en direction du nord et de l\'est samedi.
L'épisode de canicule qui a débuté vendredi 17 août dans le sud-ouest de la France va gagner du terrain en direction du nord et de l'est samedi. (FREDERICK FLORIN / AFP)

CANICULE - La vigilance orange canicule, qui touchait depuis vendredi 17 août à midi six départements du sud-ouest de la France, a été étendue à 15 autres départements plus au nord, soit un total de 21 départements, selon le dernier bulletin national de suivi de Météo-France. Le terme de "vigilance" est le terme employé constamment par Météo-France, même si on parle plus communément d'"alerte".

Qui est concerné ?

Les 15 nouveaux départements en alerte orange sont ceux de Bourgogne (Yonne, Côte-d'Or, Nièvre et Saône-et-Loire) et du Limousin (Corrèze, Creuse et Haute-Vienne), ainsi que l'Allier, la Charente, le Cher, la Dordogne, l'Indre, la Loire, le Puy-de-Dôme et le Rhône. Les six départements déjà en alerte orange étaient ceux de Haute-Garonne, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne.

Météo-France précise une nouvelle fois que cet épisode très chaud est "nettement moins grave" que celui de 2003, mais nécessite "une vigilance particulière, notamment pour les personnes sensibles ou exposées".

En milieu d'après-midi, les températures atteignaient 36 à 38°C dans le bassin aquitain et 33 à 36°C dans le centre-ouest, selon Météo-France. Elles étaient plus modérées du Centre à la Bourgogne, au nord de l'Auvergne et du Lyonnais, régions où le réchauffement devrait être "spectaculaire" samedi.

Le plan canicule va être étendu

Face à ces prévisions météorologiques, le niveau 2 du plan canicule qui a déjà été déclenché dans les premiers six départements concernés va être étendu. Ce plan concerne les maisons de retraite, les hôpitaux et les personnes âgées isolées. "Une vingtaine de départements devraient passer en niveau 2 du plan canicule dans la journée", a indiqué vendredi la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur BFMTV. Le Centre et le Massif central seront notamment concernés.

Les principales recommandations

Pour les personnes âgées isolées et autres personnes fragiles, la ministre de la Santé a rappelé qu'il existait aussi un système de veille. "Les personnes âgées qui se sont fait connaître de leur mairie vont être visitées par les services municipaux ou par des associations", a-t-elle déclaré. De son côté, la ministre déléguée chargée des personnes âgées, Michèle Delaunay, a rappelé dans un communiqué les consignes de base en cas de fortes chaleurs. "Boire régulièrement, se rafraîchir, éviter de sortir entre 11 heures et 21 heures, passer deux à trois heures dans un lieu frais, ventiler son logement ... : quelques gestes simples suffisent pour protéger les personnes fragiles des températures élevées", a-t-elle indiqué.

Le niveau 1 du plan canicule a été mis en place comme chaque année au 1er juin. Le niveau 3, "niveau de mobilisation maximale", ne serait activé, selon le gouvernement, que "si la canicule est aggravée par des effets collatéraux (rupture de l'alimentation électrique, pénurie d'eau potable, saturation des établissements de santé)". Le plan canicule a été mis en place dès 2004 après les 15 000 victimes des grandes chaleurs de l'année 2003.