Cet article date de plus de douze ans.

Brice Hortefeux a annoncé jeudi une "rupture avec la tendance à la hausse de la délinquance" depuis le printemps

Le ministre de l'Intérieur commentait les chiffres que l'Observatoire national de la délinquance (OND) venait de communiquer lors d'une conférence de presse place Beauvau."La tendance à la hausse que connaissait la délinquance au printemps et à l'été a non seulement été cassée en septembre mais aussi nettement inversée en octobre", a-t-il déclaré.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Brice Hortefeux (archives) (France 3)

Le ministre de l'Intérieur commentait les chiffres que l'Observatoire national de la délinquance (OND) venait de communiquer lors d'une conférence de presse place Beauvau.

"La tendance à la hausse que connaissait la délinquance au printemps et à l'été a non seulement été cassée en septembre mais aussi nettement inversée en octobre", a-t-il déclaré.

"Nous revenons à la tendance à la baisse de la délinquance entamée il y a sept ans", a ajouté Brice Hortefeux dressant par ailleurs son bilan depuis son arrivée à Beauvau et ses projets.

Le nombre de violences physiques a augmenté (+3,75%) entre novembre 2008 et octobre 2009 par rapport à la même période précédente, tout en marquant une "fin d'accentuation de la hausse", selon le bilan mensuel de l'OND publié jeudi.

Au contraire, malgré une diminution (-0,22%), la baisse du nombre d'atteintes aux biens "confirme la fin d'un cycle de ralentissement", note l'Observatoire. En matière de délinquance économique et financière, la "forte décélération de la hausse (+0,99%) se poursuit".

Globalement, le nombre de crimes et délits constatés par les services de police et de gendarmerie, diminue de 0,08% entre novembre 2008 et octobre 2009, rapporte l'OND.

Pour les six premiers mois de 2009, on avait observé pour la première fois depuis 2002 une hausse sur un semestre par rapport à la période correspondante de 2008: cambriolages et violences, notamment, avaient crû de façon significative.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.