Bretagne : une côte de légendes

Dans le Finistère, le pays des Abers est surnommé la Côte des légendes, car ses paysages et ses rochers alimentent de nombreux mythes.

FRANCE 2

Il faut se lever très tôt pour capturer toute la beauté du phare de Pontusval (Finistère). Au petit matin, dans la brume ou le déchaînement des vagues, cet édifice du XIXe siècle est l'emblème d'un littoral singulier : la Côte des légendes. Un rivage qui tire son nom des nombreux mythes qui ont construit sa réputation. Ici, l'histoire la plus connue fait référence aux naufrageurs, le surnom des habitants de l'époque qui attiraient les bateaux près des côtes avec des lanternes en espérant qu'ils s'échouent. Dans ce paysage, la terre et la mer ne semblent faire qu'un.

60 000 visiteurs

D'énormes rochers sont éparpillés dans l'eau, conséquence d'une bataille de géants selon les contes. L'homme a aussi façonné ce décor en construisant de petites maisons de garde entre les pierres. L'an dernier, les touristes étaient plus de 60 000 à fouler ces terres et longer la côte pour y découvrir ses légendes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le Finistère, le pays des Abers est surnommé la Côte des légendes, car ses paysages et ses rochers alimentent de nombreux mythes.
Dans le Finistère, le pays des Abers est surnommé la Côte des légendes, car ses paysages et ses rochers alimentent de nombreux mythes. (FRANCE 2)