Cet article date de plus de huit ans.

Braquage d'Aubervilliers : un troisième suspect arrêté

Selon RTL, un quatrième homme est toujours recherché pour son implication dans l'attaque d'un fourgon blindé, lundi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des convoyeurs de fonds ont été braqués devant une agence BNP Paribas à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), lundi 4 juin 2012. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les arrestations se succèdent après le violent braquage d'un fourgon blindé à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, lundi 4 juin. Un troisième homme soupçonné d'avoir participé à l'attaque a été interpellé mercredi. Deux autres suspects de ce braquage qui a eu lieu devant une agence BNP-Paribas avaient été interpellés lundi.

L'assaut, à l'arme de guerre, a blessé un convoyeur de fonds de la société TAS. Opéré du foie et du rein, il est toujours entre la vie et la mort trois jours après l'attaque. Les malfaiteurs lui ont arraché deux sacs de jute dans lesquels se trouvait un butin estimé à 190 000 euros en billets de banque.

Selon RTL, un quatrième homme est toujours recherché par la police. Les deux voitures utilisées par les braqueurs, dont l'une a été retrouvée incendiée à quelques kilomètres du lieu de l'attaque, avaient été placées sous surveillance par la police à l'aide de balises. Mais celles-ci n'ont pas permis aux enquêteurs d'intervenir à temps. Les attaques contre des sociétés de transport de fonds sont en pleine recrudescence ces derniers mois, notamment en Ile-de-France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.