Crash d'un hélicoptère en Savoie : cinq des six occupants sont morts, le pronostic vital du pilote n'est pas engagé

L'accident est survenu mardi aux alentours de 19 heures dans les environs de Bonvillard, en Savoie. Le pilote de l'appareil est en urgence absolue. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un hélicoptère du Service aérien français (SAF), identique à celui qui s'est écrasé, mardi 8 décembre 2020, en Savoie. (MAXPPP)

Un bilan terrible. Un hélicoptère s'est écrasé à 1 800 m d'altitude près d'Albertville, a annoncé la préfecture de Savoie, mardi 8 décembre. L'appareil, qui comptait à son bord "quatre membres du Service aérien français (SAF) dont un pilote, un instructeur, un treuilliste et un instructeur treuilliste", ainsi que deux secouristes, s'est écrasé vers 19 heures sur la commune de Bonvillard.

Cinq des six occupants sont morts, a précisé dans la soirée le préfet de Savoie, Pascal Bolot, lors d'une conférence de presse. Le pilote, grièvement blessé, était mardi soir dans un état d'urgence absolue, selon le préfet. Il a été porté par des militaires en montagne "dans des conditions particulièrement difficiles" pour être acheminé vers le CHU de Grenoble, où il a été pris en charge dans la nuit, selon la préfecture.

Mercredi matin, il est en attente d'être opéré de multiples fractures aux membres inférieurs et au bassin notamment, a appris franceinfo de source proche. Il est très affaibli, mais son pronostic vital n'est pas engagé à ce stade. Il s'agit d'un ancien officier des forces aériennes de gendarmerie qui avait pris récemment sa retraite pour intégrer le groupe SAF. 

Emmanuel Macron exprime "le soutien de la nation"

Dans un tweet rendant hommage aux membres de la CRS Alpes décédés – un capitaine de 45 ans et un brigadier de 39 ans  la police nationale a précisé qu'ils avaient péri lors d'une mission d'entraînement de secours en montagne. 

La gendarmerie a rapporté de son côté que l'accident était survenu sur une façade boisée du massif du Grand Arc à un moment où les conditions météorologiques étaient difficiles. La zone de l'accident est enneigée avec en ce moment plus de 40 centimètres sur place.

Le président de la République s'est également exprimé à propos de cet accident dans la soirée sur Twitter. "Pour sauver des vies, ils prennent tous les risques", a déploré le chef de l'Etat, en évoquant les membres du SAF présents dans l'hélicoptère pour cette mission d'exercice. "Soutien de la Nation aux familles, amis et collègues de ces héros français", a indiqué Emmanuel Macron.

Le BEA (Bureau d'enquêtes et d'analyses) a annoncé l'ouverture immédiate d'une enquête. Une enquête judiciaire a également été ouverte par la procureure d'Albertville, Anne Gaches. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a de son côté annoncé qu'il se rendrait sur place mercredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.