Isère : vandalisée, une petite station familiale condamnée à la fermeture

En Isère, au col de l'Arzelier, les pistes ne pourront pas rouvrir suite à des actes de vandalisme.

France 3

La dameuse et le moteur du télésiège ont été vandalisés. Dans la station du col de l'Arzelier (Isère), tout était prêt pour attaquer la saison mais sans avoir commencé, elle est terminée. "Voir qu'en un rien de temps on nous met tout en l'air, c'est dépitant", déplore Jacques Postoly, maire de Château-Bernard. Lors de la construction de la station en 1967, le maire de l'époque voulait s'inscrire dans la modernité avec des pistes allant du vert au noir et un équipement dernier cri. Dans cette moyenne montagne l'enneigement est aléatoire et la municipalité porte la station à bout de bras.

Généreux donateurs

En novembre dernier, elle lance un appel aux dons. Près de 26 000 euros sont récoltés en un mois pour une remise aux normes des installations. Mais dans cette commune de 300 habitants, certains préfèrent sa fermeture, car elle représente un sixième du budget. La générosité des donateurs devait couvrir les dépenses pour la saison hivernale, mais cette année, le père Noël a laissé un bien vilain cadeau à la station du col de l'Arzelier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de Samoëns (Haute-Savoie), le 27 avril 2017.
Vue de Samoëns (Haute-Savoie), le 27 avril 2017. (GILLES LANSARD / PHOTONONSTOP / AFP)