Haute-Loire : le barrage de Poutès réaménagé pour permettre la migration d’un saumon

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Biodiversité : le barrage de Poutès réaménagé pour permettre la migration d’un saumon
France 2
Article rédigé par
D.Sebastien, P.Eveque, France 3, Images drone Yohan Milani - France 2
France Télévisions

Dans la Haute-Loire, EDF a dû se résoudre à engager des travaux sur l’un de ses barrages pour sauver un saumon rare et menacé. Le barrage de Poutès était accusé d’avoir accéléré le déclin du poisson migrateur.

Sur le haut de la rivière Allier (Haute-Loire) a lieu un immense chantier. 20 millions d’euros ont été investis pour sauver une espèce menacée : le saumon atlantique, qui vient s'y reproduire. Le barrage de Poutès, un verrou quasi infranchissable, était le principal obstacle à sa migration. Après des années de discussion, EDF a fini par accepter de l'aménager. La hauteur du barrage de 20 mètres de haut, va être abaissée à 7 mètres. Cela permettra de réduire la taille de la retenue d’eau. Les jeunes saumons qui repartent vers la mer pourront trouver la sortie du barrage en quelques heures, au lieu de quelques semaines aujourd'hui.

Un grand voyageur

Le saumon est un grand voyageur, capable de parcourir des milliers de kilomètres. Juvénile, le saumon descend le cours de la rivière, jusqu'à l'estuaire de la Loire. Puis il rejoint les côtes du Groenland où il passe deux à trois ans à se nourrir, jusqu'à parcourir le chemin inverse pour se reproduire dans son lieu de naissance. De retour à Poutès, il lui faut de nouveau franchir le barrage, dans le sens de la montée. A peine quelques dizaines de poissons y parvenaient jusque-là.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.