Cet article date de plus d'un an.

Ardèche : l'heure du retour d'estive est arrivée pour les troupeaux de brebis

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Ardèche : l'heure du retour d'estive est arrivée pour les troupeaux de brebis
Article rédigé par
V. Fize, M-L. Robert, D. Mollard - France 3
France Télévisions

Après avoir passé l'été au frais dans les pâturages d'altitude, c'est désormais l'heure de la descente en direction des plaines tempérées pour les troupeaux. En Ardèche, à Borne, 300 brebis ont fait leur retour à la ferme ce week-end.

En Ardèche, la montagne est pelée et les brebis ont fait bombance tout l'été à 300 mètres d'altitude. L'herbe a permis de nourrir quatre troupeaux, mais les couleurs d'automne rappellent qu'il est temps de mettre fin au séjour. "J'ai une estive d'à peu près quatre mois où elles mangent de l'herbe en altitude tout l'été. Maintenant elles languissent de redescendre, il commence à faire froid", explique Samuel Bonin, éleveur. Pas besoin d'insister beaucoup pour mettre en route les 300 brebis. De Borne, sur les hauteurs du Tanargue, à Valgorge, dans la vallée de La Beaume, la descente dure un peu moins de trois heures.

Transhumance hivernale en famille

Un travail d'équipe auquel se joignent les proches des éleveurs. "On est venu en famille, trois générations, et c'est vraiment un moment festif", explique un des participants à cette transhumance hivernale. Tout le monde finit par arriver sur l'exploitation. Les châtaignes compléteront le festin de l'herbe fraîche qui a repoussé en bas pour les brebis. La nuit et l'heure de l'étable arrive avant le tri des bêtes le lendemain par les quatre éleveurs. L'étape d'après sera l'agnelage puisque les premiers petits devraient arriver dans une dizaine de jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.