Agression contre une école juive

Un engin icendiaire a été jeté mardi sur un établissement scolaire juif à Marseille sans faire de victime

Un engin icendiaire a été jeté mardi sur un établissement scolaire juif à Marseille sans faire de victimeUn engin icendiaire a été jeté mardi sur un établissement scolaire juif à Marseille sans faire de victime

L'engin incendiaire, un "cocktail atisanal composé de bombes aérosol", a provoqué d'importants dégâts sur plusieurs voitures en stationnement devant le collège Ort Bramson située dans le 10e arrondissement de la ville qui accueille 400 élèves.

Le début d'incendie a été rapidement circonscrit par les pompiers.

"Le feu a été impressionnant mais c'était près du mur d'enceinte de la cantine, dans un coin de la propriété assez loin des classes et les élèves ne s'en sont pas rendus compte", a assuré le directeur du collège, Maurice Cohen-Zagouri. "Il n'y a pas eu de cessation des cours et la cantine a fonctionné normalement".

Les investigations ont été confiées au groupe des violences urbaines (GVU) de la Sûreté départementale. Le président du Crif-Marseille Provence (Conseil représentatif des institutions juives de France), Isidore Aragones, a déclaré qu'"on a malheureusement tout lieu de penser qu'il s'agit d'un incendie criminel".

Selon le préfet délégué à la sécurité, Philippe Klayman, l'établissement scolaire n'avait fait l'objet d'aucune menace et l'acte n'a pas été revendiqué.

"Des instructions ont été données pour intensifier les rondes et les patrouilles de police autour des établissements scolaires et des édifices religieux", a-t-il précisé.

Les auteurs du jet encourent une peine de dix années d'emprisonnement pour "incendie volontaire".