Actes antisémites : la mère d'Ilan Halimi "espère que des décisions adéquates vont être prises pour endiguer ce mal"

Les actes antisémites ont augmenté de 74% en 2018. La mère d'Ilan Halimi, tué en 2006 par le "gang des barbares", lance un appel.

FRANCE 3

Les croix gammées qui recouvraient les portrait de Simone Veil sont effacées une à une dans le 13e arrondissement de Paris. Face à cet acte de vandalisme antisémite, le fils de la femme politique, Pierre-François Veil a réagi : "Quand un pays va mal, il s'en prend à ses juifs".

"Ces actes sont répugnants"

Lundi 11 février à Sainte-Geneviève-des-Bois dans l'Essonne, un arbre planté en mémoire d'Ilan Halimi a été sectionné. En 2006, ce jeune juif avait été torturé puis assassiné par le "gang des barbares". Dans la soirée du mardi 12 février, la mère de la victime a lancé un appel aux autorités. "Avec tout ce qu'il se passe en ce moment, j'espère que des décisions adéquates vont être prises pour endiguer ce mal qui est constant et éternel", a déclaré Ruth Halimi. En France, les actes antisémites ont augmenté de 74% l'an passé. "Ces actes sont répugnants", s'est indigné le Premier ministre Édouard Philippe à l'Assemblée. La mairie de Sainte-Geneviève-des-Bois a promis que des arbres seraient replantés en hommage à Ilan Halimi.

Le JT
Les autres sujets du JT
La plaque en mémoire d\'Ilan Halimi, à Bagneux (Hauts-de-Seine), le 5 mai 2015.
La plaque en mémoire d'Ilan Halimi, à Bagneux (Hauts-de-Seine), le 5 mai 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)