A l'école de Bourogne, amende de 5 euros pour les parents retardataires

La commune du Territoire-de-Belfort veut en finir avec le manque de ponctualité des parents en fin de journée. 

Des élèves de l\'école primaire de Bourogne (Territoire-de-Belfort), le 5 avril 2013. 
Des élèves de l'école primaire de Bourogne (Territoire-de-Belfort), le 5 avril 2013.  (MAXPPP)

Jouer la montre va devenir coûteux pour les parents de Bourogne (Territoire-de-Belfort). En raison de leurs manques de ponctualité répétés, la commune va mettre en place une amende de 5 euros par quart d'heure de retard, à partir de 18h45. D'autres communes ont déjà introduit ce type d'amendes, comme Asnières (Hauts-de-Seine), début janvier. 

A Bourogne, l'école maternelle et primaire ferme à 18h30, après la garderie. "Pour essayer de préserver la vie familiale de nos agents, qui ont eux aussi des obligations, on a instauré une règle : après le premier quart d'heure de retard, on facturera aux parents 5 euros par quart d'heure de retard supplémentaire", explique le maire sans étiquette, Jean-François Roost. "Les retards coûtent de l'argent à la commune qui paye les heures supplémentaires des agents plus cher que ce qu'elle demande aux parents". La mesure entrera en vigueur une fois tous les parents informés. 

Mais du côté de la Fédération départementale des conseils de parents d'élèves (FCPE), on met en avant le principe de gratuité de l'école publique. Pour la responsable locale, Marie-Laure Schneider, "les retards des parents devraient interroger la mairie sur le périmètre et les horaires d'accueil des enfants au périscolaire" car les parents "font souvent comme ils peuvent".