Cet article date de plus de neuf ans.

Le label Pavillon bleu décerné à 87 ports de plaisance

Quatre nouveaux ports entrent dans ce palmarès établi pour récompenser l'excellence de la gestion environnementale et la politique de tourisme durable.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le port de Dieppe (Seine-Maritime), dont la partie port de plaisance est labellisée depuis 2010.  (NICOLAS THIBAUT / PHOTONONSTOP / AFP)

Le Pavillon bleu 2012 flottera sur 87 ports de plaisance, dont quatre nouveaux venus dans ce palmarès, pour récompenser l'excellence de leur gestion environnementale et de leur politique de tourisme durable. Le classement est annoncé jeudi 3 mai dans le port de Dieppe (Seine-Maritime), dont la partie port de plaisance est labellisée depuis 2010 pour le traitement écologique des déchets, ses stations de pompage pour les eaux noires et grises et les kits d'intervention dans chaque bassin pour les pollutions accidentelles par hydrocarbures, entre autres.

Trois nouveaux rejoignent le palmarès : les ports de Rochefort (Charente-Maritime) et Bouzigues (Hérault) et le relais nautique de l'Anse du Jard à Châlons-en-Champagne (Marne). Le port de Douarnenez (Finistère) revient dans le classement, pour lequel il n'avait pas été candidat en 2011.

Le Pavillon bleu, label international qui fête son 25e anniversaire (pour les ports du littoral) est présent dans 46 pays de l'Europe à la Nouvelle-Zélande, en passant par l'Afrique, les Caraïbes et le Canada. Le label des ports continentaux fête, lui, ses 10 ans d'existence. En France, le nombre de ports primés est en constante progression : il est passé de 77 en 2010 à 84 l'an dernier et 87 cette année. Au total, plus de 3 450 sites ont été primés depuis la création du label.

Quels critères pour obtenir le Pavillon ?

Pour figurer à ce palmarès, les ports de plaisance doivent constituer un dossier de candidature chaque année. Les lauréats font l'objet d'une visite de suivi tout au long de l'année par un jury international pour vérifier le respect des critères de sélection.

Ceux-ci sont basés sur le respect de l'environnement dans la gestion globale du site portuaire, incluant la sensibilisation du public au respect de l'environnement, les équipements, l'offre de services, la prévention et la réduction des nuisances, des déchets et des pollutions, notamment.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.