Cet article date de plus d'onze ans.

60% des Français interrogés sont hostiles à un recul de l'âge officiel de départ à la retraite

Seules 39% des personnes interrogées sont favorables à l'idée de repousser l'âge du départ à la retraite, qui est actuellement de 60 ans, précise cette enquête Harris Interactive pour RTL.Ce sondage est publié alors que s'ouvrent lundi la concertation sur les retraites avec le défilé des partenaires sociaux au ministère du Travail.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les retraités dans les rues de Pau (archives) (France 3 Aquitaine)

Seules 39% des personnes interrogées sont favorables à l'idée de repousser l'âge du départ à la retraite, qui est actuellement de 60 ans, précise cette enquête Harris Interactive pour RTL.

Ce sondage est publié alors que s'ouvrent lundi la concertation sur les retraites avec le défilé des partenaires sociaux au ministère du Travail.

Toujours dans la même enquête, 80% des personnes interrogées jugent nécessaire une réforme des retraites. Le sondage montre également que 82% des Français souhaitent que les régimes soient identiques pour les salariés du public et du privé. Cependant, les salariés du public sont moins nombreux à partager cette opinion (61%) que ceux du privé (96%) ou les sans activité (84%).

Un net clivage politique apparait dans le sondage, 78% des sympathisants de gauche étant opposés au recul de l'âge du départ à la retraite, alors que 62% des sympathisants de droite y sont favorables.

Ce sondage a été réalisé du 8 au 9 avril auprès d'un échantillon de 1.073 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

La concertation sur les retraites

Alors que l'Elysée a évoqué en fin de semaine la possibilité de créer un "prélèvement spécifique sur une catégorie de population" pour financer les retraites , le ministre du Travail, Eric Woerth ne devrait pas dévoiler les projets gouvernementaux lors de ces entretiens bilatéraux, premier épisode de ces concertations

Le Conseil d'orientation des retraites (COR) doit bientôt fournir au débat sa toile de fond, en livrant les nouvelles projections financières pour l'ensemble du système de retraites sur les prochaines décennies. Mais la publication des données prévue mercredi, pourrait être repoussée à mai, a indiqué dimanche sur RTL Laurence Parisot (Medef).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.