Cet article date de plus de dix ans.

2 600 hectares ravagés par les flammes à La Réunion

Les incendies continuent de détruire une partie de la végétation sur cett île. Une quarantaine de personnes ont dû être évacuées cette nuit.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un incendie ravage les environs de Saint-Paul-de-la-Réunion, le 28 octobre 2011. (RICHARD BOUCHET / AFP)

La Réunion continue de flamber. Plus de 2 600 hectares de végétation sont déjà partis en fumée sur cette île, dont le parc national est ravagé par les flammes depuis mardi 25 octobre. Dans la nuit de samedi à dimanche, une exploitation agricole a été détruite par le feu sur les hauteurs de l'ouest de l'île de la Réunion. Quarante-trois personnes ont dû être évacuées à la suite de la propagation de cet incendie qui menaçait également de nombreux animaux. Un renfort de 173 pompiers envoyés de métropole est arrivé le même jour dans l'île. 

"Cette nuit a été très difficile. Des vents très forts et très subits ont soufflé et nous ont contraints à évacuer les habitants du secteur le plus proche de l'incendie", a déclaré le directeur de cabinet du préfet de la Réunion Benoît Huber. "Les personnes évacuées ont été prises en charge et hébergées dans un gymnase par la mairie de Saint-Leu. Un gite, trois fermes et un centre équestre ont été fermés", a-t-il ajouté, précisant qu'il n'y a eu "ni victime, ni blessé".

Près de 2 000 mètres d'altitude

Toute la nuit les pompiers ont concentré leurs efforts sur cette route forestière à environ 1 800 mètres d'altitude pour empêcher le feu de gagner le littoral. "La situation est tenue au sud mais un foyer virulent demeure au Piton des Orangers" sur une vingtaine de kilomètres, où 4 hectares sont en feu, selon la préfecture.

Plus de 400 pompiers, agents de l'ONF, gendarmes et militaires ainsi que quatre hélicoptères bombardiers d'eau sont mobilisés pour lutter contre la propagation de l'incendie qui a pris à plus de 2 000 m d'altitude, sur un terrain escarpé, souvent inaccessible à pied, au coeur du parc national de la Réunion, classé patrimoine mondial de l'Unesco. Une pluie de cendres a été transportée par le vent dans la nuit à plusieurs dizaines de kilomètres de l'incendie, jusqu'à Saint-Denis, au nord de l'île.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.