Cet article date de plus d'un an.

Sécheresse et incendies : certaines villes envisagent de mettre un terme au traditionnel feu d'artifice du 14-Juillet

Avec la chaleur et la sécheresse, le Gard, les Alpes-Maritimes mais aussi les Bouches-du-Rhône font face à des incendies. Les mairies ne veulent prendre aucun risque et certaines ont d'ores et déjà annoncé ne plus organiser de spectacle pyrotechnique l'été.

Article rédigé par France Info - Arthur Fradin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Photo d'illustration. (GUILLAUME SALIGOT / OUEST-FRANCE / MAXPPP)

Verra-t-on encore un feu d'artifice durant les vacances d'été ? Dans plusieurs départements du Sud (Gard, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône), les festivités des 13 et 14 juillet ne prévoit pas de spectacle pyrotechnique. On ne compte plus les annulations de dernière minute dues principalement aux conditions climatiques.

Un feu d'artifice décalé à Noël ?

Dans le Gard, par exemple, la sécheresse sévit depuis un mois déjà. Le mistral souffle fort depuis quelques jours et les incendies se déclarent un peu partout sur le territoire du département. Il n'y aura donc pas de bouquet final ni de scintillements à Nîmes, explique Richard Flandin, adjoint à la commune en charge des aménagements urbains : "Le maire de Nîmes a annulé ce feu d'artifice pour deux raisons. D'abord pour soutenir les pompiers nîmois et gardois qui sont en train d'éteindre le feu dans le Haut-Gard. Et la deuxième raison aussi, bien sûr, pour protéger les Nîmois qui ont des maisons autour des Jardins de la Fontaine. On ne peut pas prendre le risque de mettre le feu aux collines de la ville de Nîmes."

Dans le département voisin des Bouches-du-Rhône, la crainte d'un embrasement est tout aussi forte. À Allauch, commune entourée de collines et de végétation, il n'y aura pas non plus de feu d'artifice. Et cette décision pourrait créer un précédent, explique Lionel de Cala, le maire : "Je pense que les feux d'artifice en été ne pourront être tirés à l'avenir que par les communes du littoral, parce que ce sera tiré depuis la mer avec un risque qui est beaucoup plus limité. Nous, au milieu de nos collines, je pense qu'on sera amené à prendre de moins en moins le risque, compte tenu des périodes de sécheresse qui ne vont faire que s'accroître."

La municipalité d'Allauch songe donc à tirer son feu d'artifice annuel, non plus à l'occasion du 14 juillet mais à Noël, période où les risques d'incendie sont moindres.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.