103 victimes du crash du Rio-Paris identifiées

Sur les 104 corps remontés au printemps 2011, deux ans après l'accident intervenu en juin 2009, un seul n'a pas pu être identifié. 

Une partie du gouvernail de l\'A330, qui s\'est abîmé dans l\'océan Atlantique entre Rio et Paris, est repêchée par la marine brésilienne, le 8 juin 2009.
Une partie du gouvernail de l'A330, qui s'est abîmé dans l'océan Atlantique entre Rio et Paris, est repêchée par la marine brésilienne, le 8 juin 2009. (BRAZILIAN NAVY / AFP)

Elle devait prendre quelques semaines ; il a finalement fallu attendre cinq mois. L'identification de 103 corps, sur les 104 repêchés entre avril et juin au large du Brésil, est arrivée à son terme, annonce lundi 7 novembre, l'association Entraide et Solidarité AF 447, qui rassemble les familles de victimes de l'accident du vol Rio-Paris. L'appareil d'Air France s'est abîmé en mer le 1er juin 2009. Une seule personne n'a pas pu être identifiée par l'équipe de médecins légistes, radiologues et orthondontistes chargée de ce travail. 

Les corps sont restés deux ans dans l'eau, à près de 3 900 mètres de profondeur. Leur identification a pu se faire par l'ADN et par des recoupements sur des éléments dentaires. Parmi les 228 victimes du crash du vol AF 447, 50 corps ont été immédiatement repêchés. Soixante-quatorze dépouilles reposent encore au fond de l'océan Atlantique.