Viol au 36 quai des Orfèvres : deux policiers jugés aux assises de Paris

Il y a cinq ans, une touriste canadienne avait porté plainte contre des policiers parisiens qu'elle accusait de l'avoir violée. Le procès s'est ouvert lundi 14 janvier.

France 3

Emily Sponton est restée silencieuse lors de la première journée d'audience lundi 14 janvier. La Canadienne est venue spécialement pour assister au procès au palais de justice de Paris des deux policiers de la BAC qu'elle accuse de l'avoir violée. Devant la cour d'assises, les deux hommes continuent d'affirmer qu'il s'agissait de rapports consentis.

Lésions gynécologiques traumatiques

Le 23 avril 2014, Emily Sponton, qui venait faire du tourisme, rencontre trois policiers dans un bar près du 36 quai des Orfèvres. Après avoir pris quelques verres, les trois hommes lui proposent de visiter les locaux de la brigade criminelle. La jeune femme accepte. "Ils m'ont violemment plaqué le visage contre un bureau. Ça m'a assommé", avait-elle raconté au micro de France 3 le 29 novembre 2017. Un certificat médical a constaté des hématomes et des lésions gynécologiques traumatiques. Deux des trois policiers ont été mis en examen. Ils ont reconnu avoir eu des rapports sexuels avec la touriste, affirmant qu'elle était consentante. Le procès doit durer trois semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 36 Quai des Orfèvres, en février 2015.
Le 36 Quai des Orfèvres, en février 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)