Cet article date de plus de deux ans.

Vendée : six personnes poursuivies après la dégradation de plusieurs radars

Trois hommes et trois femmes, âgés de 31 à 51 ans, sont poursuivis pour "association de malfaiteurs" et "dégradations volontaires par incendie".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un radar incendié en Loire-Atlantique, le 28 décembre 2018. (ROMAIN BOULANGER / MAXPPP)

L'enquête sur la destruction "coordonnée" de 13 radars dans la nuit du 16 au 17 janvier a conduit au placement en garde à vue jeudi 31 janvier de dix personnes habitant en Vendée. Six d'entre elles - trois hommes et trois femmes âgés de 31 à 51 ans, comparaissent lundi 4 février devant le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon, rapporte France Bleu Loire Océan.

Ces personnes sont poursuivies pour "association de malfaiteurs" et "dégradations volontaires par incendie", sur une partie seulement des radars (trois d'entre eux). Chacun de ces délits est puni d'une peine maximale de dix ans de prison.

Selon le procureur de la Roche-sur-Yon, il s'agit d'une action "concertée". L'enquête a été centralisée par la brigade de recherche de la gendarmerie de La Roche-sur-Yon. Elle continue pour "identifier les auteurs de toutes les autres dégradations" de la nuit du 16 au 17 janvier, indique le procureur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.