Cet article date de plus d'un an.

Var : les gérants d'un domaine de réception retrouvés morts, certaines pièces "retournées" et un coffre-fort ouvert

Le procureur de la République de Draguignan s'est rendu sur place. La scène de crime a été analysée pendant huit heures. L'hypothèse d'un "crime conjugal" est exclue, aucune autre hypothèse n'est écartée à ce stade des investigations. 

Article rédigé par
Avec France Bleu Provence - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Domaine des sources à Tourves (Var).
 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Les corps d'un couple de sexagénaires ont été retrouvés, samedi 3 juillet en début de journée, au Domaine des Sources entre Tourves et Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le département du Var. Il s'agit des propriétaires du domaine de 15 hectares qui accueille des mariages et des réceptions.

Le Domaine des Sources devait accueillir un mariage samedi après-midi. Selon le procureur de la République de Draguignan qui s'est rendu sur place, le traiteur de l'événement s'inquiétait de ne pas avoir de nouvelles des gérants. Il s'est donc rendu à leur domicile.

Plusieurs douilles retrouvées 

C'est le fils des propriétaires qui a ouvert la porte, d'après les informations de France Bleu Provence. Ce dernier a d'abord découvert le corps de l'homme, âgé de 65 ans, gisant dans une mare de sang près de l'entrée, tué "a priori par arme à feu" selon le procureur. La dépouille de son épouse se trouvait "recroquevillée" dans la baignoire de la salle de bain, au premier étage.

Les deux corps présentent plusieurs impacts de balles à la tête et au torse. Plusieurs douilles ont été ramassées sur les lieux du crime. Des autopsies doivent être réalisées dans les prochains jours pour déterminer les causes exactes de leur mort. Pour l'instant, les gendarmes n'ont pas retrouvé d'arme à feu. La femme n'a pas de trace de blessure à l'arme blanche, contrairement à ce qu'avait indiqué précédemment une source proche de l’enquête à France Bleu Provence.

Un coffre-fort a été ouvert 

Certaines pièces de leur maison ont été "retournées". Un coffre-fort a également été ouvert.  Impossible, pour l'heure, de savoir s'il manque des objets ou de l'argent. Les enquêteurs doivent vérifier cela avec la banque du couple et sa famille. La scène de crime a été analysée pendant huit heures. À ce stade des investigations, aucune hypothèse n'est écartée. 

Au vu des blessures que présentent l'homme et la femme, le procureur Patrice Camberou exclut la piste du "crime conjugal". "On n'est pas dans une situation où le mari tue la femme, puis se suicide", souligne le magistrat. Toutes les autres hypothèses restent ouvertes, notamment le cambriolage qui tourne mal ou le règlement de comptes suivi d'un simulacre de cambriolage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.