Val d'Oise : un maire et 19 élus condamnés à rembourser 528 000 euros d’indemnités perçues illégalement entre 2014 et 2017

Malgré plusieurs avertissements d'élus d'opposition, un maire Les Républicains du Val d'Oise a refusé de fournir la liste obligatoire des indemnités versées aux élus de la ville pendant trois ans. Ils ont été condamnés lundi à les rembourser par le tribunal administratif.  

La mairie de Soisy-sous-Montmorency (Val d\'Oise).
La mairie de Soisy-sous-Montmorency (Val d'Oise). (CAPTURE ÉCRAN / GOOGLE MAPS)

Le maire de Soisy-sous-Montmorency (Val d'Oise) et 19 de ses conseillers ont été condamnés lundi 18 décembre par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise à rembourser 528 000 euros bruts d'indemnités perçues, rapporte France Bleu Paris. Après sa réélection en 2014, le maire Les Républicains de la commune, Luc Strehaiano, n'a pas fourni le tableau obligatoire récapitulant le montant des indemnités.

Des élus d'opposition avaient interpellé le maire à plusieurs reprises : "On avait même fait voter un amendement en leur disant, 'attention, ce n'est pas légal ce que vous faites'", explique Laura Bérot, présidente des élus de l'opposition "Soisy pour tous". "Nous sommes un État de droit, il faut simplement respecter le droit", souligne-t-elle.

Une plainte pour détournement de fonds publics déposée

Contactés, le maire de Soisy-sous-Montmorency et les élus condamnés à rembourser leurs indemnités, n'ont pas répondu aux sollicitations de France Bleu Paris. Les sommes vont de 4000 à 41 000 euros bruts, à rembourser dans un délai d'un mois. 

En 2015, une vingtaine d'habitants de Soisy ont fondé l'association de défense des contribuables, et ont, en parallèle de cette affaire, déposé plainte pour détournement de fonds publics. Ils soupçonnent certains élus d'avoir touché des indemnités en toute illégalité.