Une patiente de 90 ans meurt de froid dans le parc d'un hôpital parisien

La patiente est sortie de sa chambre jeudi soir. L'alerte, donnée vingt minutes plus tard, n'a pas permis de la retrouver. Son corps n'a été découvert que le lendemain midi. Le personnel dénonce l'insuffisance de moyens ; la direction a diligenté une enquête interne.

(IDÉ)

Son corps a été retrouvé au fond du parc, dans un espace peu visible. Sous la neige. La patiente, âgée de 90 ans, n'était vêtue que d'une chemise de nuit et de sa robe de chambre. Le personnel est choqué.

Pourtant, dans le service de gériatrie aiguë de l'hôpital Sainte-Périne, à Paris, on a l'habitude de cette population. On sait surveiller ceux qui en ont besoin - ce qui n'était pas le cas de la patiente décédée. Elle "ne présentait pas de risque de sortie" , explique la directrice Isabelle Dufour. "Elle ne sortait pas du bâtiment" , même si elle recherchait "le contact humain et avait tendance à aller dans d'autres unités" .

Une disparition signalée 20 minutes plus tard

Jeudi soir, elle a pris un somnifère, comme d'habitude. Puis elle s'est volatilisée. Sa disparition a rapidement été signalée, 20 minutes plus tard, par une infirmière. Le personnel s'est mis à sa recherche, la police a été prévenue. "Des recherches ont été entreprises immédiatement dans tous les étages, tous les bâtiments, toutes les chambres, les réseaux en sous-sol et également dans les extérieurs, notamment le parc, en vain" , détaille la directrice.

Le personnel dénonce un manque chronique de moyens ; ce que la directrice balaie d'un revers de main : "l'équipe soignante était au complet, il n'y avait pas d'intérimaire mais un personnel formé qui connaissait bien son travail."

Une enquête interne a été diligentée par la directrice de l'AP-HP, Assistance publique - Hôpitaux de Paris, "pour identifier les événements qui ont conduit à ce drame et identifier dans les meilleurs délais les dispositions à mettre en oeuvre pour renforcer la sécurité des patients" . La famille de la victime a annoncé qu'elle s'apprête à porter plainte.