Cet article date de plus de sept ans.

Un possible prédateur sexuel arrêté près de Bordeaux

Un homme de 44 ans a été arrêté jeudi à Biscarosse après avoir tenté de violer une jeune femme d’origine tchèque. Il lui avait promis une place de jeune fille au pair.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© MaxPPP / La jeune femme est parvenue à s'échapper et est allée à la rencontre des gendarmes.)

C’est un véritable guet-apens qu’un homme a tendu à une jeune femme tchèque. Vivant à Biscarrosse dans les Landes, l’homme âgé de 44 ans attire la jeune femme  via un site internet en lui promettant une place de jeune fille au pair. A l’aide d’un faux contrat de travail, il la persuade de venir en France. Confiante, la jeune fille, tout juste majeure, débarque à l’aéroport de Bordeaux le 17 juin dernier. Mais rien ne se passe comme prévu. L’homme, qui a menti sur sa situation, l’emmène dans un bois près de Bordeaux, la menotte et tente de la violer. Le colonel Ghislain Réty, commandant du groupement de Gendarmerie de la Gironde, explique sur France Bleu Gironde comment le prédateur a mis en confiance la jeune fille.

Le colonel Ghislain Réty, commandant du groupement de Gendarmerie de la Gironde au micro de Xavier Ridon
écouter

L'homme avait chez lui tout "l’attirail du parfait prédateur"

La jeune femme de 19 ans parvient miraculeusement à s’échapper et lance l’alerte. Elle fournit aux gendarmes l’adresse mail de l’agresseur. C’est ce fil rouge qui va leur permettre de retrouver son agresseur qui est, par ailleurs, informaticien et tente de brouiller les pistes. Il est finalement arrêté à son domicile jeudi en possession des affaires de la jeune femme. Les gendarmes ont également découvert chez lui "l’attirail du parfait prédateur". Dix ordinateurs, quelque 10 000 DVD, des caméras cachées dans les détecteurs de fumée de la chambre qu’il louait, et un pistolet à impulsions électriques ont été saisis.

Connu de la justice pour avoir commis un attentat à la pudeur sur mineur en 1989, l’homme a été incarcéré à la prison de Gradignan. Une information judiciaire a été ouverte pour tentative de viol, agression, enlèvement, séquestration et vol avec arme, puisque sa voiture était volée. Son ADN sera également passé au Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG)  et pourrait permettre d'élucider d'anciennes affaires. La jeune fille a quant à elle choisi de regagner son pays d’origine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.