Un jeune Rom lynché dans une cité de Seine-Saint-Denis

L'adolescent a été roué de coups par une douzaine de personnes, qui le soupçonnaient de cambriolage. Il est entre la vie et la mort.

Un jeune Rom a été roué de coups à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), vendredi 13 juin, par une douzaine de personnes qui le soupçonnaient de cambriolage.
Un jeune Rom a été roué de coups à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), vendredi 13 juin, par une douzaine de personnes qui le soupçonnaient de cambriolage. ( GOOGLE MAPS)

Un adolescent rom se trouve entre la vie et la mort, lundi 16 juin, après avoir été roué de coups par une douzaine de personnes, à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Ses agresseurs le soupçonnaient de cambriolage.

Que s'est-il passé ?

Le jeune Rom, âgé de 16 ans et vivant dans un bidonville de la commune, a été retrouvé vendredi, vers 23h30, inconscient, dans un chariot de supermarché abandonné sur la Nationale 1, près de la cité des Poètes.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme aurait été roué de coups par des habitants qui le soupçonnaient d'avoir cambriolé, quelques heures plus tôt, l'appartement d'une habitante de cette cité. Selon une source policière, "un groupe de plusieurs personnes est venu le chercher dans le campement et l'a emmené de force". L'adolescent aurait alors été séquestré dans une cave, où ses agresseurs l'auraient violemment frappé.

Selon une source proche de l'affaire, "une douzaine de personnes" auraient participé à ce lynchage. C'est la mère de l'adolescent qui a prévenu la police pour signaler l'enlèvement de son fils. D'après le maire de Pierrefitte-sur-Seine, Michel Fourcade, le jeune homme avait été interpellé à plusieurs reprises pour des faits de vol depuis le début du mois de juin.

Dans quel état se trouve le jeune homme ?

Grièvement blessé, l'adolescent a été transporté à l'hôpital Lariboisière à Paris, où il se trouvait toujours dans un état critique lundi. "Son pronostic vital est engagé. Il est dans le coma", a précisé une source judiciaire.

Pourquoi cette poussée de violence ?

Il semble que le jeune homme était connu pour des faits de vol. Il avait été interpellé à plusieurs reprises depuis début juin, a précisé le maire de Pierrefitte-sur-Seine, Michel Fourcade.

Selon l'élu socialiste, plusieurs voitures ont eu leurs vitres cassées et ont été cambriolées ces dernières semaines dans la Cité des Poètes. Cela aurait suscité la rancoeur des habitants envers les tziganes du campement qu'ils accusaient d'être les auteurs de ces vols.

Les violences contre les Roms sont, selon les associations de défense de ces minorités, en augmentation. "Il y a des paroles et des actes racistes contre les Roms qui se déploient avec de plus en plus de permissivité, déplore le président du mouvement antiraciste européen EGAM Benjamin Abtan. On attend un changement radical de discours et une dénonciation extrêmement claire des violences qui les concernent." Dans un communiqué, SOS Racisme exprime également son "indignation", et demande "un rendez-vous en urgence à Bernard Cazeneuve", le ministre de l'Intérieur, notamment pour "aborder la question de l'accueil de ces populations".

La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l'enquête. Personne n'avait été interpellé lundi soir.