Un drapeau français brûlé et remplacé par l’emblème du Maroc à Ajaccio

Un drapeau français accroché au fronton d’une école maternelle à Ajaccio a été brûlé durant le week-end. Il a ensuite été remplacé par celui du Maroc. Cet événement intervient alors que de nombreux drapeaux tricolores ont été brûlés dans le monde suite à la nouvelle caricature de Mahomet parue dans Charlie Hebdo.

(Les atteintes au drapeau français sont très rares en Corse et ne sont pas pratiquées par les nationalistes. © MAXPPP)

Le drapeau français qui ornait la façade de l’école maternelle des Jardins de l’empereur à Ajaccio a été brûlé ce week-end. Il a ensuite été remplacé par le drapeau marocain. Les syndicats ont appelé les enseignants à débrayer ce lundi après-midi en signe de protestation.

Michel Barat, le recteur de l'Académie de Corse, appelle à la prudence dans l'interprétation de cet événement. Il s'est rendu dans l'école pour rencontrer les enseignants. Une enquête est menée par la Direction de la sécurité publique de Corse-du-Sud.

Michel Barat, recteur de l'Académie de Corse : "Il ne faut pas d'hypothèses prématurées"
--'--
--'--

Plus tôt dans la journée, une plainte avait été déposée. Le délit d’outrage à un emblème national est passible d’une peine de 7.500 euros d’amende et de six mois de prison, s’il est réalisé en réunion.

Un contexte international tendu suite à la caricature de Mahomet

Cette destruction intervient dans un climat tendu. De nombreux drapeaux français ont été brûlés ce week-end, notamment au Niger au Pakistan et en Afghanistan. Ces actes ont émaillé les manifestations anti-françaises faisant suite à la parution d’une nouvelle caricature du prophète Mahomet dans le dernier numéro de Charlie Hebdo.

A LIRE AUSSI ►►► Manifestations anti-Charlie Hebdo : Odon Vallet appelle à "l'apaisement" et au "dialogue"