Cet article date de plus de sept ans.

Un chauffeur de VTC, fiché S pour radicalisation, en garde à vue après la saisie d'explosifs à son domicile

Il a été interpellé dans le Val-de-Marne, au cours de la nuit de dimanche à lundi, pour une infraction routière.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'individu a été interpellé à Sucy-en-Brie, dans le Val-de-Marne, le 18 juillet 2016 à 2 heures du matin. (GOOGLE STREET VIEW / FRANCETV INFO)

Un chauffeur de VTC, fiché S pour radicalisation, a été interpellé dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 juillet à Sucy-en-Brie (Val-de-Marne). Les enquêteurs, qui le soupçonnent de cambriolages, ont saisi détonateurs et explosifs lors d'une perquisition à son domicile, précise, mardi, une source policière, confirmant une information d'Europe 1 et de BFMTV.

Le conducteur du VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur), âgé de 23 ans et connu des services de police pour des cambriolages, a été placé en garde à vue après cette perquisition. Son passager, âgé de 20 ans, également connu des services de police, a lui aussi été placé en garde à vue.

Quatre bâtons de dynamite saisis

Les effectifs de la brigade anti-criminalité ont d'abord contrôlé le chauffeur pour une infraction routière, vers 2 heures, lundi. Mais à l'intérieur de sa voiture se trouvaient des papiers, des passeports et des permis de conduire volés lors d'un cambriolage remontant au 14 juillet à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne). Les policiers le soupçonnent de faire parler ses clients pour connaître la durée de leur absence et de se rendre chez eux pour les cambrioler.

Les policiers ont ensuite perquisitionné son domicile de Saint-Maur-des-Fossés. Là, des détonateurs et quatre bâtons de dynamite de 100 g ont été saisis. Les enquêteurs "cherchent à savoir s'ils étaient destinés aux cambriolages ou à d'autres projets", selon la source policière. Car des "documents laissant penser à une radicalisation" du conducteur ont aussi été saisis. Selon Europe 1, les policiers de la sûreté du Val-de-Marne ont ainsi découvert dans son téléphone l'image du drapeau du groupe Etat islamique.

Ses voisins, interrogés par France 3, assurent que le chauffeur vivait depuis une vingtaine d'années avec ses parents dans ce quartier tranquille. Décrit comme un jeune homme courtois, il avait cependant eu maille à partir plusieurs fois avec la police, selon les voisins. Ces derniers ont également remarqué que l'homme s'était récemment laissé pousser la barbe. "Parce que c'est la mode", aurait-il répondu à ceux qui s'en étaient étonnés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.