Cet article date de plus d'un an.

Dordogne : traqué pendant 36 heures par les gendarmes, le forcené Terry Dupin sera jugé en correctionnelle fin avril

Le forcené comparaîtra fin avril devant le tribunal correctionnel de Périgueux. Cet homme s'en était pris à son ex-compagne avant de prendre la fuite au Lardin-Saint-Lazare en Dordogne. Le GIGN avait traqué cet individu armé durant 36 heures.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le GIGN avait traqué le forcené au Lardin-Saint-Lazare durant 36 heures. (VALÉRIE DÉJEAN / FRANCE-BLEU PÉRIGORD)

L'homme traqué pendant 36 heures par les gendarmes en Dordogne en mai 2021 au Lardin-Saint-Lazare ne sera pas jugé aux assises, mais en correctionnelle du 25 au 27 avril prochains, a appris France Bleu Périgord auprès du parquet de Périgueux ce mercredi. Terry Dupin sera jugé notamment pour "violences volontaires avec armes" sur "personnes dépositaires de l'autorité publique", a précisé le parquet.

Quelques jours après son arrestation, le forcené avait été mis en examen pour tentative d'assassinat sur le compagnon de son ex-petite amie, tentatives d'assassinat sur plusieurs gendarmes, et tentatives d'homicide sur trois autres personnes. Des faits passibles de la cour d'assises. Mais l'instruction, indique France Bleu Périgord, n'a pas permis de déterminer avec certitude que Terry Dupin a eu une "intention homicide". La juge d'instruction, conformément aux réquisitions du parquet, a donc décidé de requalifier les faits en violences volontaires avec arme.

Une traque en forêt

Le 31 mai 2021, Terry Dupin était blessé à la gorge par un tir de riposte du GIGN après une traque de deux nuits et une journée qui avait mobilisé plus de 300 gendarmes. L'homme de 29 ans à l'époque, déjà condamné quatre fois pour des violences conjugales, s'était rendu chez son ex-femme pour s'en prendre au petit ami de celle-ci. Le forcené, fortement alcoolisé et armé d'une carabine et d'un pistolet, avait alors criblé de balles la voiture des gendarmes qui l'attendaient à l'extérieur.

S'en était suivie une fuite de 36 heures en forêt, émaillée de nombreux coups de feu. Un hélicoptère de la gendarmerie avait été touché par une balle, plusieurs voitures de gendarmes également. Ancien militaire du 126e régiment d'infanterie de Brive, Terry Dupin avait été hospitalisé plusieurs semaines après sa blessure à la gorge. Il a fait plusieurs tentatives de suicide en prison.

Terry Dupin étant en état de récidive "pour l’ensemble de ces faits", indique le parquet à France Bleu, il encourt jusqu’à 14 ans d’emprisonnement et 200 000 euros d’amende. Il a été maintenu en détention provisoire jusqu’à sa comparution devant le tribunal.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.