Cet article date de plus de huit ans.

Tirs à Paris : que sait-on du principal suspect ?

La traque se poursuit mardi matin, pour tenter de retrouver le tireur fou qui a semé la panique lundi dans Paris, faisant notamment un blessé grave au siège du journal Libération. Depuis lundi soir, les enquêteurs disposent de plus d'informations sur son profil. Si ses motivations restent encore inconnues, plusieurs photos, tirées des caméras de surveillance, ont permis d'établir une description physique et psychologique de cet homme.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
  (Parquet de Paris)

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenu lundi après-midi, le procureur de la République de Paris, François Molins, a donné des éléments sur le physique du tireur qui a fait un blessé lundi à Libération et a semé la panique dans Paris, grâce notamment à l'aide de plusieurs photos. Les enquêteurs s'intéressent également aux motivations de cet homme et tente de dresser son portrait psychologique.

A quoi ressemble le tireur ?


"Il est de type européen, il a entre 35 et 45 ans, mesure entre 1,70 m et 1,80 m, a les cheveux poivre et sel très courts, une barbe de trois jours ", a expliqué François Molins.

La police a depuis diffusé plusieurs photos montrant le tireur. Les deux premières sont tirées des caméras de surveillance de BFMTV, où s'est déroulée une première agression vendredi. Lors de son irruption dans les locaux de la chaîne, l'homme, armé d'un fusil à pompe, portait des gants, une casquette, une doudoune noire sans manches.

Les autres proviennent des caméras de surveillance de la Ville de Paris et ont été prises lundi. Il était vêtu d'une parka kaki ou d'un pull vert, d'une doudoune foncée sans manches, de baskets vertes et blanches. Il porte des lunettes, une casquette foncée et un ou deux sacs.

  (©)

En raison des nombreuses correspondances entre ces différentes images, le procureur a affirmé que la "piste d'un tireur unique est privilégiée " pour quatre affaires. Les enquêteurs soupçonnent une seule et même personne d'avoir agressé vendredi un rédacteur en chef de BFMTV, tiré lundi sur un jeune homme à Libération , puis sur une banque du quartier d'affaires de La Défense, et d'avoir brièvement pris en otage dans la foulée un automobiliste.

Quel est le profil psychologique du tireur ?


Les témoignages de plusieurs personnes permettent d'en savoir plus sur le profil psychologique du tireur. Selon le rédacteur en chef de BFMTV menacé vendredi, Philippe Antoine, l'homme était calme et "déterminé ". "J'ai le souvenir surtout d'avoir échangé un regard avec lui, que j'ai interprété comme étant un regard avec beaucoup d'intensité et de détermination ", a-t-il indiqué. "C'était quelqu'un de précis dans ses gestes, de pas paniqué du tout, quelqu'un de maîtrisé. "

Sur des images vidéo filmées "sur le banc du tramway qui passe juste à côté de BFMTV ", avant son irruption au siège de la chaîne d'information en continu, "on voit cet homme assis, alors qu'il fait froid, qu'on est vendredi, qu'il est 6h40 du matin, et ne bougeant pas ", raconte encore le rédacteur en chef de BFMTV. "Le fait qu'il ait attendu 20 minutes avant sur un banc montre quand même, je pense, qu'il avait préparé son coup ", dit-il.

Pierre-Albert Garcias, un employé de la Société générale, témoin des tirs dans le quartier d'affaires de La Défense lundi, apporte un témoignage similaire : "J'ai vu l'homme à une dizaine de mètres de moi, en train de recharger son arme ", dit-il. "Il était immobile, les deux pieds plantés par terre, il avait l'air déterminé. Il n'était pas du tout paniqué, il avait l'air serein ", a-t-il expliqué.

A LIRE AUSSI ►►► Des policiers déployés devant les médias parisiens

"C'est quelqu'un dont le mobile criminel tiens dans le temps. Cette personne est évidemment très dangereuse. Ce n'est pas quelqu'un qui panique, qui abandonne et qui se cache. La plus grande inconnue reste son mobile. C'est quelqu'un qui semble agresser des choses qui semblent être importantes pour lui ", a de son côté indiqué le criminologue Jean-Pierre Bouchard. "Sa motivation criminelle monte en puissance ", ajoute-t-il, "c'est quelqu'un aussi qui a sûrement prémédité les faits, il a fait un repérage très correct des lieux ".

La grande inconnue : ses motivations

Aucune information n'a été en revanche dévoilée quant aux motivations éventuelles du tireur. Le spécialiste Jean-Pierre Bouchard fait remarquer que sur la vidéo de BFM TV, l'homme semble "décontenancé de ne pas trouver la cible qu'il cherchait ". "Ça ressemble à une histoire personnelle, c'est déjà quelqu'un qui semble s'en prendre plus à des symboles qu'à des cibles précises. Mais la grande inconnue reste son mobile, c'est à dire : pourquoi il fait ça ? " Les enquêteurs disposent pour le moment de peu d'éléments, ou du moins ne souhaitent pas les communiquer à ce stade de la traque.

APPEL A TEMOIN concernant ce suspect

►►► Numéro vert :  0.800.00.27.08

** ►►► Mail : pppj-appelatemoin@interieur.gouv.fr**

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.