VIDEO. La Belgique en première ligne contre le terrorisme

Ce n'est pas la première fois que la Belgique est concernée par le terrorisme. France 2 revient sur différents épisodes.

France 2
Ce jeudi 15 janvier, une opération antiterroriste a eu lieu à Verviers, dans l'est de la Belgique. Ce n'est pas la première fois que le royaume est concerné par le terrorisme.  
 
Le 24 mai 2014, en plein centre-ville de Bruxelles, Mehdi Nemmouche entre dans le Musée juif de Belgique. À l'aide d'un revolver et d'un fusil d'assaut, il abat quatre personnes. Le royaume découvre avec stupeur qu'il peut être la cible d'actes terroristes. 
Mehdi Nemmouche est arrêté à Marseille, à la descente d'un bus. Il est lourdement armé. Après son arrestation, on découvre son parcours : en 2012, il part combattre en Syrie avec les jihadistes. Il est actuellement incarcéré en Belgique, dans l'attente de son procès.

Une filière belge pour acheter des armes

En 2013, un jihadiste français est tué sur une autoroute belge. Chez lui, à Bruxelles, la police retrouve un arsenal impressionnant. Il avait des connaissances communes avec Mohamed Merah.
 
Mercredi 14 janvier, on apprenait qu'Amedy Coulibaly avait acheté ses armes en Belgique.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Portrait de Mehdi Nemmouche, principal suspect dans la tuerie du Musée juif de Bruxelles (Belgique).
Portrait de Mehdi Nemmouche, principal suspect dans la tuerie du Musée juif de Bruxelles (Belgique). (PHOTONONSTOP / AFP)