Adel Kermiche est mort, mais son compte Telegram a encore parlé

Huit jours après l'attentat commis dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, des messages ont été postés sur la chaîne privée utilisée par l'un des deux coauteurs de l'attaque, selon "L'Express".

Le logo de l\'application Telegram, qui permet d\'établir des communications chiffrées.
Le logo de l'application Telegram, qui permet d'établir des communications chiffrées. (THOMAS WHITE / REUTERS)

Qui a utilisé le compte Telegram d'Adel Kermiche ? Mystère. Toujours est-il que trois messages ont été postés sur l'application avant d'être effacés, affirme L'Express, mercredi 3 août. Le coauteur de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray avait utilisé cette chaîne privée pour diffuser des enregistrements audio à un large auditoire. En toute logique, plus rien n'avait été posté depuis sa mort. Mardi soir, pourtant, plusieurs clichés ont été publiés sur ce canal, indique l'hebdomadaire, capture d'écran à l'appui. Avant que ces messages ne soient effacés au bout de dix minutes.

Un enregistrement audio d'un homme

Ont été postés une photo de Khaled Kelkal, impliqué dans les attentats de 1995, une capture d'écran de la vidéo de revendication d'Adel Kermiche et un portrait du terroriste qui a tué deux policiers à Magnanville. Figurait également une mention : "Qu'Allah bénisse les lions solitaires", avec un message audio. Un homme s'y exprime en français, sans accent, et affirme se trouver dans une zone de guerre, poursuit L'Express. "On s'est habitué au sang", déclare-t-il.

Avant sa mort, Adel Kermiche a-t-il autorisé plusieurs personnes à poster des messages sur sa chaîne privée ? A-t-il confié les accès à un complice ou une connaissance ? Le coauteur de l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray semble bien avoir noué des relations avant son passage à l'acte, au moins virtuelles. Toujours selon L'Express, les enquêteurs ont identifié un interlocuteur susceptible d'avoir exercé "une influence réelle" dans l'attentat. S'agit-il de cet homme qui parle sur Telegram ? Pour l'heure, la question reste ouverte.