Terrorisme : des profils moins aguerris?

Suite à l'attaque terroriste d'hier, mardi 6 juin, sur le parvis de Notre-Dame, Clément Le Goff fait le point sur le profil des terroristes qui ont sévi en France depuis un an, et dont les profils sont moins aguerris. 

France 2

"Depuis un an, sept attentats ont été commis en France à Magnanville (Yvelines), à Nice (Alpes-Maritimes) ou aux Champs-Élysées notamment", rappelle le journaliste. "Des attentats commis par huit auteurs différents, puisque deux ont participé à l'attaque de l'Église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Huit auteurs, uniquement des hommes, âgés de 19 à 40 ans. Cinq d'entre eux sont de nationalité française. Sur les huit, la moitié était connue par les services de renseignement pour leur radicalisation, et seuls trois étaient fichés S. Un seul avait été condamné par le passé pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste. Il s'agit du meurtrier du couple de policiers à Magnanville. Voilà pour ceux dont la radicalisation était connue"

Deux terroristes totalement inconnus des services de police

"Pour les quatre autres", poursuit le journaliste, "deux ont été condamnés pour des affaires de droit commun, comme l'auteur de l'attentat de Nice pour des faits de violences conjugales notamment, et puis celui qui a attaqué des militaires à Orly pour trafic de stupéfiants. Enfin, deux étaient totalement inconnus de la police et de la justice : celui qui a attaqué des militaires au Louvre, ainsi que l'auteur de l'attaque de Notre-Dame d'hier, mardi 6 juin", conclut Clément Le Goff.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enquêteurs de la police, le 6 juin 2017, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame à Paris, après une agression contre un policier.
Des enquêteurs de la police, le 6 juin 2017, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame à Paris, après une agression contre un policier. (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS)