Orléans : un attentat déjoué

Il visait des policiers et des militaires. Deux hommes ont été interpellés. Le point avec France 3.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Un attentat a été déjoué la semaine dernière à Orléans. Une caserne militaire, un commissariat et une gendarmerie étaient visés. Deux individus surveillés par la DGSI ont été interpellés. Le premier est un franco-marocain de 24 ans, le second un franco-togolais de 25 ans, en lien avec un homme en Syrie. Selon les enquêteurs, les deux suspects avaient trouvé un financement de plusieurs milliers d'euros en provenance de Syrie.

10 attaques déjouées en 2 ans

Avant leur arrestation, ils s'apprêtaient à recruter et à acheter des armes avant de passer à l'acte. À quelques jours de Noël, les Orléanais ont accueilli la nouvelle avec résignation. "Le danger nous guette, il faut rester vigilant, mais il faut continuer à sortir quand même", confie l'un d'entre eux à France 3. Après les attentats déjoués contre les bases militaires de Collioure au mois de juillet et de Toulon en octobre, c'est la troisième fois que ce symbole de l'État est visé. En deux ans, 10 attaques terroristes ont ainsi été évitées sur le sol français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le commissariat central d\'Orléans était, selon les informations de France 2, une des cibles envisagées par les deux suspects de l\'attentat déjoué annoncé par Bernard Cazeneuve le 22 décembre 2015.
Le commissariat central d'Orléans était, selon les informations de France 2, une des cibles envisagées par les deux suspects de l'attentat déjoué annoncé par Bernard Cazeneuve le 22 décembre 2015. (MAXPPP)