Cet article date de plus de trois ans.

Le mobile de l'attentat déjoué à Paris reste mystérieux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Le mobile de l'attentat déjoué à Paris reste mystérieux
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les bonbonnes de gaz retrouvées devant un immeuble du 16e arrondissement de Paris étaient prêtes à servir à un attentat. Cinq hommes sont entre les mains de la police.

Quatre bonbonnes de gaz ont été saisies par les démineurs dans un quartier cossu et calme de Paris. Elles ont été déposées dans la nuit de vendredi à samedi dans le hall d'entrée d'un immeuble. À 4h30 du matin, c'est un résident qui les découvre. Il donne l'alerte et agit aussitôt. "La seule chose que je peux vous dire, c'est que j'ai coupé les bombonnes de gaz, je les ai sorties dehors. En même temps, j'avais la police et les pompiers au téléphone, c'est eux qui m'ont aidé, il faut les remercier aussi", témoigne l'homme à visage caché.

Plusieurs tentatives de déclenchement

Les quatre bonbonnes de gaz étaient aspergées d'essence et reliées par un téléphone comme dispositif de mise à feu. Plusieurs tentatives de déclenchement auraient même été commandées à distance avec un autre téléphone. L'analyse des empreintes a vite parlé : une empreinte relevée sur une bonbonne conduit les enquêteurs vers un homme d'une trentaine d'années, déjà connu des services de renseignement. Il est fiché S, connu pour sa fréquentation du milieu jihadiste. Lui et quatre personnes de son entourage ont été interpellés dans plusieurs villes de l'Essonne. Leur garde à vue peut durer quatre jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.