Attentat déjoué du Thalys : le Marocain Ayoub El Khazzani est condamné en appel à la réclusion à perpétuité

Le tireur mandaté par l'organisation Etat islamique pour mener cette attaque avait été condamné à la même peine, en première instance, en 2020.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des enquêteurs dans le wagon du train Thalys où a été déjoué un attentat terroriste commandité par le groupe Etat islamique, en août 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Debout dans son box, l'accusé a accueilli le verdict sans réagir. La cour d'assises spéciale de Paris a condamné, jeudi 8 décembre, le Marocain Ayoub El Khazzani à la réclusion à perpétuité pour "tentatives d'assassinats terroristes". Il était jugé en appel pour l'attentat déjoué du Thalys, survenu en août 2015. Le tireur mandaté par l'organisation Etat islamique pour mener cet attentat avait déjà été condamné à la réclusion à perpétuité, en première instance, en 2020. La cour d'assises spéciale présidée par David Hill a suivi à la lettre les réquisitions du ministère public en assortissant la peine d'une période sûreté de 22 ans.

Lors de l'audience en appel, Ayoub El Khazzani a livré "peu d'éléments utiles à l'enquête", a affirmé David Hill en annonçant le verdict. "Il existe un doute sur le travail de remise en question" de l'accusé, a-t-il poursuivi. La peine du Marocain, âgé de 33 ans, a également été assortie d'une interdiction définitive du territoire à l'issue de son emprisonnement. Invité à s'exprimer avant le verdict, Ayoub El Khazzani a fait part de ses "regrets" et de sa "honte" pour l'acte qu'il comptait accomplir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque dans un Thalys

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.