Strasbourg : les enquêteurs reconstituent la fuite de Cherif Chekatt

Quatre jours après l'attentat survenu mardi 11 décembre à Strasbourg dans le Bas-Rhin, la journaliste Anne-Claire Poignard fait un point sur l'enquête, en direct sur place.

Voir la vidéo
France 2

Le bilan des victimes s'est alourdi vendredi 14 décembre avec un quatrième mort à Strasbourg (Bas-Rhin). Il s'agit d'un journaliste italien. Douze personnes sont blessées. Du côté de l'enquête en cours, samedi 15 décembre, sur les sept personnes placées en garde à vue depuis l'attentat de Strasbourg, il en reste quatre encore interrogées. "Quatre membres de l'entourage proche de Cherif Chekatt", précise la journaliste Anne-Claire Poignard, en direct sur place. "En revanche, son père, sa mère et un de ses frères ont été relâchés", ajoute la journaliste.

Un marché de Noël sous haute surveillance

"Après le temps de la traque, c'est donc celui de l'enquête, le temps des questions. Il y en a beaucoup : Cherif Chekatt a-t-il agi seul ? Son acte était-il prémédité ? A-t-il bénéficié d'une aide ou d'un soutien logistique pendant ses 48 heures de cavale ? Les enquêteurs sont en train de reconstituer minute par minute chaque étape de sa fuite. Quatre jours après l'attaque à Strasbourg, nous sommes retournés ce matin sur le marché de Noël, un marché sous haute surveillance", explique la journaliste Anne-Claire Poignard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier patrouille sur le marché de Noël, le 14 décembre 2018, plusieurs jours après l\'attentat de Strasbourg. 
Un policier patrouille sur le marché de Noël, le 14 décembre 2018, plusieurs jours après l'attentat de Strasbourg.  (PATRICK HERTZOG / AFP)