Assassinat de Samuel Paty : sept personnes déférées et mises en examen dont le parent d'élève

Parmi elles cinq sont placées en détention provisoire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo de Samuel Paty lors de la marche blanche en son honneur, mardi 20 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). (NICOLAS PORTNOI / HANS LUCAS / AFP)

Sept personnes ont été déférées mercredi 21 octobre et mises en examen, dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty, a appris franceinfo, par le parquet national antiterroriste.

Brahim C.

C'est le père de famille qui a produit une vidéo pour dénoncer ce professeur d'histoire-géographie de Conflans-Saint-Honorine a été mis en examen pour "complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Il a demandé un délai pour préparer sa défense. En attendant, il a été incarcéré. Un débat contradictoire le concernant aura lieu vendredi 23 octobre, précise le parquet national antiterroriste.

Abdelhakim Sefrioui


Le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui a été lui aussi mis en examen pour "complicité d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et placé en détention provisoire.

Deux collégiens

Les deux mineurs de 14 et 15 ans ont, eux aussi, été mis en examen pour "complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Trois autres suspects

Deux autres personnes, Naïm B. et Azim E. ont été mis en examen pour les mêmes qualifications et placés en détention provisoire. Yussuf C. a lui été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteintes aux personnes" et placé en détention provisoire.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.