Attentat déjoué à Toulon : l'ordre serait venu de Syrie

Un attentat aurait été évité à l'arsenal de Toulon (Var). France 2 revient sur les faits.

France 2

Il voulait frapper le cœur de la marine française, la base navale de Toulon (Var), port d'attache notamment du porte-avions Charles-de-Gaulle, tuer autant de militaires que possible, quitte à mourir en martyr. Mais son projet a été déjoué. Le suspect était suivi depuis un an par les services de police.

Trahi par deux colis

Il s'appelle Hakim Marnissi, 25 ans. Il vivait depuis peu dans un foyer de travailleurs à Toulon. Il a été trahi par deux colis commandés sur internet. L'un d'entre eux est arrivé ouvert, son contenu visible. Il contenait un couteau de combat et deux cagoules. La police décide de l'interpeller. Dans son foyer, il tentait de convertir ses voisins à l'islam radical.

Il a tenté deux fois de rejoindre la Syrie, l'une en avion en octobre 2014, l'autre en bus quelques semaines plus tard. Deux fois il a été intercepté par la police. Hakim Marnissi faisait l'objet d'une fiche S. Surveillé de près, son passeport est confisqué. Il décide alors de changer ses plans et de frapper la France. Les services de renseignements en sont persuadés, l'ordre serait venu de Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de Toulon, où exerçait \"la mère Teresa des HLM\"
Vue de Toulon, où exerçait "la mère Teresa des HLM" (MOIRENC CAMILLE / HEMIS.FR / AFP)