Attentat à Nice : le récit d'un témoin bouleversé

L'une des trois victimes de l'attentat survenu durant la matinée du jeudi 19 octobre, à Nice (Alpes-Maritimes), s'est réfugiée dans un restaurant, grièvement blessée, avant de décéder. Brahim Jelloule, responsable du restaurant, témoigne pour France Télévisions.

France 2

Son restaurant est situé juste en face de la basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice (Alpes-Maritimes), Brahim Jelloule a vu l'horreur de près, jeudi 29 octobre. L'une des victimes du terroriste est sortie en catastrophe de l'église. Rapidement, elle est prise en charge par le frère de Brahim Jelloule et un employé du restaurant : "elle a traversé la rue, pleine de sang [...] ils l'ont récupérée, mise à l'intérieur. Ils n'ont rien compris au départ. Elle parlait encore, disait qu'il y avait quelqu'un à l'intérieur".

"Ce n'est pas l'Islam"

La victime est décédée une heure et demie plus tard. Son frère et l'employé du restaurant ont tenté de rentrer dans l'église, et "vu l'assaillant avec son couteau". Pour ce restaurateur de confession musulmane, le choc est immense : "ce qu'ils font ce n'est pas l'Islam. Je connais le Coran par coeur, on n'a jamais vu ça. Ces gens-là, qui font ça au nom de l'Islam, ne sont pas des êtres humains", déclare-t-il au micro de France Télévisions, jeudi 29 octobre. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Attentat terroriste à Nice : le récit d\'un témoin bouleversé
Attentat terroriste à Nice : le récit d'un témoin bouleversé (France 2)