Attaque mortelle à la basilique Notre-Dame de Nice : seul le mineur de 17 ans interpellé en Seine-Saint-Denis encore en garde à vue

Le Tunisien de 21 ans a été blessé grièvement lors de son arrestation jeudi, après avoir tué trois personnes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes surveillent la Basilique Notre-Dame de Nice, samedi 31 octobre 2020. (VALERY HACHE / AFP)

Il ne reste plus qu’une personne en garde à vue, jeudi 5 novembre, dans le cadre de l’enquête sur l’attaque mortelle dans la basilique Notre-Dame à Nice qui a eu lieu jeudi dernier, indiquent des sources judiciaires à franceinfo. Il s’agit du mineur de 17 ans qui a été interpellé mercredi après-midi en Seine-Saint-Denis. Il est soupçonné d’avoir été en contact par messagerie avec l’auteur de l’attaque au couteau.

Un autre homme interpellé mardi dans le Val-d’Oise et qui avait été placé en garde à vue est ressorti libre ce jeudi. Il était lui aussi soupçonné d’avoir eu des contacts avec l’assaillant.

L'assaillant positif au Covid-19

Depuis l'attaque de Nice et dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet national antiterroriste pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste", il y a eu, pour l’instant, 11 gardes à vue, dont celle du mineur toujours en cours. Les dix autres n'ont donné lieu à aucune poursuite à ce stade, a appris franceinfo de sources judiciaires.

L'assaillant de la basilique Notre-Dame à Nice avait été testé positif au Covid-19, avait appris ce lundi franceinfo de source proche de l'enquête. Par conséquent, les secouristes qui sont intervenus ont dû être testés.

Ce Tunisien de 21 ans, avait été blessé grièvement lors de son arrestation jeudi 29 octobre, après avoir tué trois personnes, deux fidèles et le sacristain de la basilique. Il est toujours hospitalisé mais son pronostic vital n'est plus engagé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.