Attentat à Nice : une troisième personne placée en garde à vue vendredi soir

L'homme de 33 ans était présent au domicile de la deuxième personne placée en garde vue. Cette dernière est suspectée d'avoir côtoyé l'auteur des faits la veille de l'attentat à la basilique Notre-Dame à Nice. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La basilique Notre-Dame à Nice lors d'un hommage aux victimes de l'attaque au couteau, le 30 octobre 2020. (VALERY HACHE / AFP)

Au lendemain de l'attaque qui a fait trois mort dans la basilique Notre-Dame à Nice, une troisième personne a été interpellée et placée en garde à vue dans la soirée du vendredi 30 octobre, a appris franceinfo de source judiciaire samedi matin. Cet homme de 33 ans était présent au domicile de la seconde personne placée en garde à vue.

Ce dernier est un homme de 35 ans, également placé en garde à vue vendredi soir. Cet homme résidant à Nice est suspecté d'avoir côtoyé l'auteur des faits la veille. Jeudi soir, pour les mêmes raisons, un homme de 47 ans avait été arrêté et placé en garde à vue.

Dans le cadre de cette enquête ouverte pour terrorisme, la garde à vue peut durer jusqu'à quatre jours. L'attentat de la basilique de Notre-Dame s'est déroulé aux environ de 9 heures du matin jeudi 29 octobre. L'assaillant, Brayim A., un ressortissant tunisien de 21 ans, a été interpellé par la police et grièvement blessé. Parmi les trois victimes, on compte un homme, Vincent Loquès, 55 ans, le sacristain de la paroisse, et deux femmes de 44 et 70 ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.