VIDEO. Cazeneuve : La France maintiendra le contrôle à ses frontières "aussi longtemps que la menace terroriste le nécessitera"

Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira assistent à une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'Union européenne, une semaine après les attentats meurtriers de Paris.

Commission Européenne / REUTERS

Bernard Cazeneuve, depuis Bruxelles vendredi 20 novembre, annonce que la France maintiendra le contrôle à ses frontières, rétabli il y a une semaine, "aussi longtemps que la menace terroriste le nécessitera". Le ministre de l'Intérieur et la ministre de la Justice Christiane Taubira assistent à une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur et de la Justice de l'Union européenne, une semaine après les attentats meurtriers de Paris.

"Il en va de la protection et de la sécurité des Français dans un contexte de menace très élevé", a souligné Bernard Cazeneuve lors d'une conférence de presse après que les ministres européens se soient mis d'accord vendredi pour adopter un fichier des passagers aériens, pour mieux contrôler la circulation des armes à feu et pour renforcer les contrôles aux frontières.

Une révision des règles de Schengen "d'ici la fin de l'année"

"Nous avons donc pris aujourd'hui des décisions fortes et opérationnelles avec des résultats qui doivent advenir avant la fin de l'année sur les trois principaux sujets, le PNR européen, les armes à feu et le renforcement des contrôles aux frontières extérieures", a-t-il ajouté. La Commission européenne proposera une révision des règles de Schengen "d'ici la fin de l'année".

La France plaidait en particulier pour l'instauration d'un PNR, pour Passenger Name Record en anglais, un fichier permettant de retracer les déplacements des voyageurs aériens. La création de ce fichier étant pour l'instant bloqué par le Parlement européen, qui s'inquiète des menaces qu'il pourrait représenter pour les libertés publiques.

Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira devant la presse à Bruxelles le 20 novembre 2015.
Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira devant la presse à Bruxelles le 20 novembre 2015. (EMMANUEL DUNAND / AFP)