13-Novembre : les chroniques d'une survivante du Bataclan

Catherine Bertrand était dans la salle du Bataclan (Paris) le 13 novembre 2015. Elle raconte son traumatisme dans une bande dessinée. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Il y a trois ans le 13 novembre, elle était installée à l'étage du Bataclan (Paris) au balcon. Elle a vu les tirs, les morts. Ses traumatismes, elle les a dessinés. Notre grand témoin est une survivante : Catherine Bertrand. "Je suis sortie du Bataclan, j'ai eu une période euphorique où j'avais l'impression d'être chanceuse. [...] Ça m'a rattrapée deux jours plus tard, quand j'ai fait une crise d'angoisse dans le métro à cause d'un marteau piqueur", raconte-t-elle. "J'étais devenue une mort vivante."

Un boulet qui la suit partout

Son traumatisme, c'est par un boulet qu'elle le représente dans son carnet de dessin. Un boulet qui la suit partout, la nuit et le jour, sans jamais la laisser en paix. Sa hantise, ce sont les cauchemars qui reviennent. Catherine Bertrand suit une thérapie depuis trois ans, mais sortir dans la rue lui pose encore problème. Elle ne vit plus comme avant. Elle a quitté son emploi, revu ses priorités, et espère maintenant faire de sa passion, le dessin, son métier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes sont rassemblées devant le Bataclan, à Paris, le 13 novembre 2016.
Des personnes sont rassemblées devant le Bataclan, à Paris, le 13 novembre 2016. (IRINA KALASHNIKOVA / SPUTNIK / AFP)