Cet article date de plus de cinq ans.

13-Novembre : le procès d'une fausse victime présumée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
13-Novembre : le procès d'une fausse victime présumée
13-Novembre : le procès d'une fausse victime présumée 13-Novembre : le procès d'une fausse victime présumée (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Le procès d'une fausse victime présumée des attentats du 13-Novembre s'ouvre jeudi 19 juillet 2018 à Paris.

Son émotion n'était qu'un mensonge. Jeudi 19 juillet 2018 commence le procès d'une jeune femme soupçonnée d'avoir menti en se présentant comme une victime des attentats du 13-Novembre. "Son procès sera aussi l'occasion de se faire une idée de la dimension psychiatrique, de la part de mythomanie qui semble être l'un des traits du caractère de cette jeune femme, qui semble bénéficier également d'un fort pouvoir de persuasion", explique notre journaliste Clément Weill-Raynal.

Porte-parole des victimes

Après les attentats du 13-Novembre, la jeune femme a affirmé avoir été blessée à la terrasse du Carillon, l'un des cafés parisiens où s'est déroulée l'une des fusillades. "Elle a exhibé des blessures, des cicatrices, ajoute le journaliste, et est parvenue à se faire inscrire sur la liste des victimes officielles des attentats dont elle est même devenue l'une des porte-paroles." La jeune femme avait même multiplié les interviews à la presse française et étrangère et a reçu 20 000 € du fonds d'indemnisation des victimes du terrorisme, ce qui est une escroquerie. Plusieurs incohérences dans son récit ont semé le doute chez les enquêteurs. À partir de ce jeudi, le tribunal correctionnel attend des explications et, surtout, la vérité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.