Terrorisme : vers la mise en place du PNR en Europe

Le PNR, fichier commun sur les passagers des avions, sera débattu vendredi 20 novembre à Bruxelles lors d'un conseil européen extraordinaire.

FRANCE 3

Suite aux terribles attentats de vendredi 13 novembre à Paris, Bernard Cazeneuve va se rendre à Bruxelles vendredi avec plusieurs requêtes. Parmi elles, le PNR (Passager Name Record), un fichier pour conserver des données sur les passagers de chaque avion. L'objectif est de repérer à temps les vols des jihadistes.

Pour cela, le PNR doit ficher tout le monde. Aujourd'hui, lors de l'achat d'un billet pour les États-Unis, un fichage se fait automatiquement dans le PNR américain. Le billet va alors comporter une quinzaine d'informations personnelles codées : numéro d'identité, de téléphone, de carte bancaire, l'itinéraire, ou encore le régime alimentaire.

Des points à étudier

Depuis 2011, l'Europe voulait un PNR, mais les députés freinaient, au nom des libertés. La France a demandé à réunir demain un conseil des ministres pour accélérer la procédure. L'Europe doit trancher sur plusieurs points : doit-on établir un PNR pour les vols internationaux ou seulement intérieurs ? La question de la durée de conservation des données se pose également. Le champ d'utilisation doit par ailleurs être déterminé et la compatibilité avec les chartes des libertés doit encore être vérifiée.

Des avions sur le tarmac de l\'aéroport d\'Orly, près de Paris, le 15 septembre 2014.
Des avions sur le tarmac de l'aéroport d'Orly, près de Paris, le 15 septembre 2014. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)