Procès des attentats du 13-Novembre : "Je ne suis pas un tueur", affirme Salah Abdeslam

Publié Mis à jour
Procès des attentats du 13-Novembre : "je ne suis pas un tueur", affirme Salah Abdeslam
France 2
Article rédigé par
H. Puffeney - France 2
France Télévisions

Le procès des attentats du 13-Novembre touche à sa fin après dix mois d'audience. Le journaliste Hugo Puffeney est en direct de la cour d'assises spéciale de Paris, lundi 27 juin. 

Au procès des attentats du 13-Novembre, Salah Abdeslam, seul membre encore en vie du commando, a continué à minimiser son implication dans les attaques. "'L'opinion publique dit que j'étais avec une kalachnikov à tirer sur les terrasses, au Bataclan à tuer des gens, vous savez que la vérité est à l'opposé', dit-il. Il ajoute "j'ai commis des erreurs, mais je ne suis pas un tueur'", rapporte le journaliste Hugo Puffeney, en direct de la cour d'assises spéciale de Paris, lundi 27 juin. 

Un verdict attendu mercredi 29 juin

"Avant lui se sont succédés tous les autres accusés, presque tous ont eu un mot pour les victimes, pour leurs avocats. Mais les plus marquants sont peut-être les trois accusés qui comparaissent libres lors de ce procès", explique Hugo Puffeney. Ainsi, Abdellah Chouaa se défend d'être un terroriste et implore la cour, tandis qu'Ali Oulkadi n'a pas réussi à expliquer à ses enfants pourquoi il avait été placé en détention. Le verdict est attendu, mercredi 29 juin.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.