Procès des attentats du 13-Novembre : guéri du Covid-19, Salah Abdeslam est jugé "apte" à assister aux audiences à partir de mardi

Le principal accusé du procès avait été testé positif au Covid-19 le 27 décembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Salah Abdeslam (à droite) au côté de deux autres accusés lors du procès des attentats du 13-Novembre, à la cour d'assises spéciale de Paris, le 6 janvier 2022.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

Il est le principal accusé du procès des attentats du 13-Novembre. Salah Abdeslam, qui a été testé positif au Covid-19 le 27 décembre, pourra de nouveau assister aux audiences de la cour d'assises spéciale à partir du mardi 11 janvier, selon le rapport de contre-expertise médicale réclamé par le président Jean-Louis Périès. L'accusé "est actuellement guéri" et "depuis le 3 janvier 2022, en application des recommandations en vigueur les plus récentes, il est apte sur le plan médical et sanitaire à assister aux audiences de la cour d'assises", a conclu le rapport consulté lundi par France Télévisions.

"Au regard de la maladie infectieuse, aucune mesure médicale ne doit être prise en dehors d'un traitement symptomatique qui lui a été prescrit", précise encore ce document. Enfin, concernant les risques de contagion, le rapport détaille que "la persistance d'une positivité à plus de dix jours ne correspond pas à une excrétion de virus et n'est donc pas associée à une contagiosité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.