Le collectif "état d'urgence/antiterrorisme", opposé à la pérennisation de l'état d'urgence, rencontre le président Macron

Le collectif "état d'urgence/antiterrorisme" mobilisé depuis plusieurs mois pour dénoncer "le danger, pour l'État de droit, d'un état d'urgence prolongé" rencontre le président de la République à 18h vendredi. 

Un militaire patrouille à la tour Eiffel, le 15 novembre 2015.
Un militaire patrouille à la tour Eiffel, le 15 novembre 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Un collectif opposé à la pérennisation de l'état d'urgence rencontre le président Emmanuel Macron, vendredi 30 juin à 18h, indique le collectif via un communiqué. Cette délégation sera composée d'organisations de la société civile, de magistrats et d'avocats qui participent au réseau "état d'urgence/antiterrorisme".

Une éfficacité "non démontrée"

Ce réseau*, depuis plusieurs mois, se mobilise pour dénoncer "le danger, pour l'État de droit, d'un état d'urgence prolongé" et s'alarme que "cet état d'exception puisse être prorogé une sixième fois".

Les membres de ce collectif pointent du doigt les "abus" sur les droits humains et estiment que l'"efficacité" de l'état d'urgence sur le terrorisme n'est pas "démontrée".

*Font partie de ce réseau "état d'urgence/antiterrorisme", ACAT-France (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture), Action Droits des Musulmans, Amnesty international-France, Collectif contre l'islamophobie en France, Club Droits Justice Sécurités, European Prison Litigation Network, GISTI, Greenpeace France, Human Rights Watch, La Quadrature du Net, Ligue des Droits de l'Homme, Observatoire international des Prisons, Syndicat des Avocats de France et Syndicat de la Magistrature, de cabinets d'avocats et d'universitaires.